Editos

Juillet 2011

Par: Chris

Java 7 : ça viens !!

Au moment ou vous lirez ces lignes la dernière version de Java devrait être disponible. Vous pouvez trouver dès maintenant sur le site d’Oracle les principales nouveautés. Après tant d’années de retard, on aurait pu s’attendre à une évolution majeure alors qu’en fait un certains nombre de ces évolutions sont encore repoussées dans la version 8. Au lieu de s’embourber dans une Nème version de JavaFx qui n’a pas encore vraiment convaincu, il aurait été plus judicieux d’enrichir l’API Swing avec de nouveaux composants par exemple. Nous attendrons donc la prochaine version.

Le projet Mono dans la tourmente

Mono est un projet de framework multi-plateforme pour exécuter des applications .NET (C#,...) sur des postes Linux ou MacOS mais aussi pour les smartphones Android et iOS (iPhone). Ce projet est développé par Miguel de Icaza qui a par la suite été embauché ainsi qu’un groupe de développeurs par la société Novell dans le but de poursuivre son évolution. Il se trouve que dernièrement cette société a décidé de licencier les développeurs travaillant sur le projet et donc d’arrêter de le soutenir. Cela n’augure donc rien de bon pour son avenir. D’autre part, certains produits, comme Delphi Prism qui s’appuient sur une couche Mono risquent de pâtir de l’avenir incertain de cette technologie.

Au delà de ces péripéties on peut ce demander si ce type de projet a un avenir sans le soutien de Microsoft qui définit le framework .NET. Car, même si ces derniers temps Microsoft semblait plus ou moins le soutenir, je me souviens, il y a quelques années lors d’une conférence, d’un de ces responsables disant que .NET était indissociable de l’OS Microsoft (Windows) et qu’il était donc impossible de garantir l’ensemble des fonctionnalités sur un autre système. On peut donc penser que contrairement à Java qui dès le départ a été pensé comme une plateforme indépendante du système hôte, la technologie .NET aura toujours du mal a implémenter l’ensemble de ces fonctions hors des systèmes Microsoft. Ce qui de plus, correspond assez la philosophie de cette société qui consiste à lier fortement les différentes couches de ces systèmes. Choix défendable mais qu’il faut connaitre lorsque l’on choisie ce type de technologie. En gros .NET, C#, VB.NET, ASP.NET... s’est sans doute très bien dans les environnement 100% Microsoft, cela l’est sans doute beaucoup moins dans les autres cas.

SQL or Not SQL

Avec la disponibilités des premières bases de données dites NoSQL comme Cassandra qui ne sont plus basées sur des schémas tables, colonnes, ainsi que l’utilisation de frameworks de mapping objet-relationnel (ORM) dans l’utilisation de développements objets, on pourrait penser qu’il n’y a plus besoin de connaitre le langage SQL. Si l’on prend le cas de développement Java en utilisant Java Persistence API (JPA) on verra par exemple que l’on pourra à la fois ignorer la structure de la base de données, ne pas avoir à manipuler de requêtes SQL ni même utiliser les couches JDBC pour enregistrer et manipuler ces données. Néanmoins, lorsqu’il s’agit d’une application importante avec une grosse base de données, on s’apercevra assez rapidement que d’avoir de bonnes bases sur la logique relationnelle et en SQL pourra s’avéré utile si l’on désire garder des performences acceptables.

Nouveaux articles

Nous vous présentons ce mois-ci 2 nouveaux articles. Le premier sur SQL concernant la valeur NULL et le second sur un exemple simple de persistance d’un objet Java dans une base de données relationnelle à l’aide de JPA.

SPIP |