Editos

Janvier 2011

Par: Chris

Quel langage utiliser en 2011 ?

D’abord, je vous préviens tout de suite que je ne répondrais pas à cette question.

Si je la pose, c’est simplement qu’elle reviens régulièrement dans la presse spécialisée et notamment courant 2010, suite à un certains nombre d’événements comme le rachat de Sun par Oracle, l’abandon du développement de la version 6 de PHP ou encore le choix d’Apple de ne plus fournir lui-même Java pour la prochaine version de son OS ou de ne plus permettre l’exécution de programmes non natifs ou non HTML sur ces mobiles interdisant par exemple, l’installation du plugin flash. Et je ne parle pas des différents procès entre Nokia et Apple, entre Apple et Google ainsi que des désaccords sérieux entre Oracle et la fondation Apache sur l’évolution de Java.

De quoi mettre le trouble chez les développeurs.

Depuis que je m’intéresse à l’informatique, j’ai pu voir de nombreux langages informatiques se créer, j’en ai vu d’autres disparaitre. Mais ce qui est sur, c’est qu’un langage très utilisé pendant plusieurs années par de nombreux programmeurs ne peut disparaitre du jour au lendemain. Le meilleur exemple est sans doute COBOL et la recherche de programmeurs connaissant encore ce langage pour passer l’an 2000.

L’investissement en formation, les nombreux programmes développés qu’il faut continuer à maintenir font que l’on ne peut jamais faire table rase du passé.

Le cas du PHP

Même si l’abandon du développement de la version 6 n’est pas une bonne nouvelle pour les développeurs de ce langage qui auraient voulu l’utiliser à la place de Java par exemple pour de gros projets d’entreprises, il n’en demeure pas moins que PHP reste imbattable pour développer rapidement de petits sites web dynamique. D’autre part si vous désirez passer par un hébergeur pour exécuter votre site sur Internet, c’est quasiment la seule plateforme toujours disponible. Donc PHP n’est pas près de disparaitre

Le cas de Java

Il est encore trop tôt pour connaître les incidences du rachat de Sun par Oracle sur ce langage. Énormément de grosses applications d’entreprises ont été développées avec cette plateforme et quoi qu’il arrive, il serait impossible d’en changer rapidement. Et par quoi ? Java dispose d’API et frameworks qui n’a pas vraiment d’équivalents pour les autre langages. De plus, je ne pense pas que Oracle est un intérêt à saborder Java ni à inquiéter cette communauté de développeurs.

Le développements sur mobile

Là, c’est plus incertains. D’abord, il s’agit de technologies encore plus jeune que l’informatique traditionnelle et donc qui n’arrête pas d’évoluer. On se retrouve donc avec des familles de machines et d’OS encore plus nombreux qui peuvent contraindre le développeur à utiliser un langage et environnement de développement plutôt qu’un autre en fonction du matériel cible. Et c’est sans doute aussi pour cela que l’on voit certains de ces acteurs s’exciter à coup de procès pour certains.

Pour 2011

Souhaitons qu’en 2011, les langages et outils de développements soient de plus en plus ouverts. Et qu’il soit possible de développer pour un maximum de plateformes sans avoir à changer d’environnements de développements.

Que cette années soit celle de Java 7 et que ce dernier ne déçoive pas les développeurs Java. Surtout après ces années d’attentes.

Bonne Année à tous.

SPIP |