Editos

Septembre Octobre 2009

Par: Chris

Linux comme poste de développement !.

Il peut-être intéressant de savoir si on peut utiliser un ordinateur LINUX comme poste de développement. En fait tout dépend du type de développement : réaliser des programmes de jeux, de gestion ou des utilitaires devant fonctionner sur un OS particuler, travailler sur des projets multi-plateforme, applications d’entreprises avec bases de données (framework, PHP,JEE,DotNet...), sites WEB en PHP ou basés sur des logiciels de gestions de contenus (CMS) comme SPIP ou Joomla.

Développement Windows

Dans un premier temps, on peut exclure les développements basés sur des technologies Microsoft ou il me parait plus simple de développer directement sous Windows en utilisant des outils de développements spécialisés. Les plus connus étant ceux édités par Microsoft comme Visial Studio. Cet éditeur fournie des versions gratuites comme C# Express qui sont suffisantes pour apprendre ou réaliser de petites applications. Il existe également d’autres outils comme Delphi ou C++ Builder. Bien sur il existe Mono qui permet de développer et de faire tourner des applications DotNet sous Linux mais on peut se demander si cela a vraiment un intérêt. Cela pourrait permettre de s’initier à C# sur un ordinateur Linux lorsque l’on n’a pas de machine Windows sous la main. Quant à utiliser un serveur autre que Windows pour heberger une application d’entreprise DotNet, je n’y voix qu’un avantage, c’est de ne pas avoir à payer de licence pour l’OS mais dans ces conditions, on peut ce demander si l’on a choisie la bonne technologie. De plus, même si Microsoft soutien maintenant ce projet sur son site, il n’en a pas toujours été ainsi et ce changement de position correspond sans doute plus à modifier son image en faisant croire que ses technologies sont ouverte et portables.

Développement mult-plate-forme

Pour le développement multi-plateforme, il faut d’abord différentier les développements dans des langages compilés en code natifs, Par exemple, si vous développez en C++ avec une librairie portable comme Qt, vous disposerez d’environnements de développements qui pourront être différents selon la plate-forme, intégrer Qt à VisualStudio sous Windows, utiliser QDevelop sous un autre environnement etc...

Pour ce qui est des applications Java d’entreprises, si en théorie rien n’empêche de les déployer sur des serveurs Windows, il n’y a pas grand intérêt à le faire. Mieux vaut choisir des OS de types Unix comme Solaris ou une distribution Linux ce qui permet de personnaliser l’OS en ne compilant que les fonctions utiles sur ce type de serveur. Il serait dommage de payer une licence pour un Windows 2008 serveur embarquant toute la technologie DotNet inutilisée pour héberger des applications qui s’appuient sur les API des machines virtuelles Java et de serveurs JEE comme GlassFish, Tomcat ou autre, qu’il faudra de toute façon installer. par dessus l’OS. Pour les postes de développements, si l’OS peut être quelconque, le choix de LINUX comporte un certains nombre d’avantages. Cet Os est OpenSource donc très personnalisable, pas de coût de licences et cela permet de développer sur un poste ayant le même type d’OS que celui du du serveur de production. De plus, un développeur utilisant des outils comme NetBeans ou Eclipse ne verra pas ses habitudes beaucoup changer qu’il soit sous Linux ou un autre OS.

Applications Web en PHP

Reste les applications Web devant être installées sur des serveurs LAMP (Linux, Apache,MySql, PHP) pour lesquels on peut faire à peut près la même réponse que pour le point précédent. Si rien n’empêche de développer sous Windows en utilisant un serveur WAMP, pourqoui ne pas développer sur un poste ayant la configuration la plus proche possible de la machine de production.

Vous trouverez donc, sur ce site, un certains nombre d’articles décrivant l’installation et la configuration d’outils pour développer sous LINUX. Et dès ce mois ci, vous aurez quelques conseils pour configurer une serveur LAMP pour développer et tester vos applications WEB en PHP puis, nous continuerons, dans les mois à venir, à décrire se qu’il faut, pour développer en Java.

Bonne configuration.

SPIP |